En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite uniquement Fermer En savoir plus

ETF : pour aller plus loin

Certaines caractéristiques des ETF méritent d'être soulignées afin de mieux les comprendre et les utiliser.

Le processus d'achat et de vente des ETF est différent de celui des fonds communs classique de type OPCVM.

Les ETF se négocient comme des titres individuels. On peut les acheter immédiatement à tout moment de la journée de bourse, contrairement aux OPCVM, qui ne se soldent qu'à la clôture de la bourse.

Ainsi, il est possible d'utiliser des fonctionnalités classiques tel qu'un ordre de stop-suiveur pour un ETF alors que ce n'est pas possible pour un OPCVM à capital variable.

Par ailleurs il n'y a pas de frais de rachat pour les ETF, contrairement à la plupart des OPCVM classiques. Comme pour les achats de titres individuels les investisseurs payent des frais de transactions à leur (e-) broker lors des passages de transaction d'achat/vente.

Il est possible d'acheter un ETF directement avec un effet de levier. C'est-à-dire qu'il implique, ici intrinsèquement, l'emprunt d'une somme qui sera investie pour amplifier avec un levier de x2 à x4 les variations quotidiennes, à la hausse comme à la baisse, de l'indice par rapport à la clôture de la veille.

Ces ETF d'adressent plutôt à des investisseurs avertis pour des stratégies à court terme. Le risque est cependant limité au montant investi. Il existe un risque important d'érosion sur le long terme en cas de forte volatilité du cours de l'indice suivi.

Les ETF sont conçus pour suivre les rendements d'un indice de référence.

La façon la plus commune d'y parvenir est à travers d'une réplication physique : le gestionnaire de l'ETF achète les actifs sous-jacents de l'indice que ce soient des actions, des obligations, ou de l'or.

Il existe également la réplication synthétique, où le gestionnaire d'ETF passe un contrat de type swap avec une banque qui accepte de payer le rendement de l'indice en échange d'une faible commission. On appelle cette banque la contrepartie. La solvabilité de la contrepartie garantit le rendement de ces ETF. Les ETF sur swap peuvent minimiser encore le risque de crédit en maintenant une garantie pour payer les investisseurs si la contrepartie fait faillite ou en utilisant des contreparties multiples.